Rechercher
  • Marine

Yoga du souffle ou Pranayama.

Dernière mise à jour : 3 mai 2020


Le mot sanskrit "Pranayama" est composé du mot" prana" (souffle, énergie) et du mot "yama" (maîtrise, expansion). La pratique du Pranayama vise à ce que l'énergie vitale circule librement dans le corps et l'esprit. La respiration s'effectue par les narines et principalement avec la musculature abdominale qui se fait par l'intermédiaire du diaphragme. A l'inspire l'Energie se diffuse dans le corps, à l'expire le corps le mental et les canaux énergétiques ("nadis") se purifient.


Cette pratique comprend plusieurs types d'exercices tels que :

- la respiration complète yogique : abdomen, thorax, clavicules ;

- la respiration " Kapalapathi" dite du front qui brille qui consiste à prendre une inspiration ample puis à exercer des barattages avec l'abdomen ;

- la respiration "Bhastrika" dite du soufflet de forge ;

- la respiration "Nadi Sadhara" ou respiration alternée dynamisante et rééquilibrante ;

- la respiration "Ujjayi" dite du victorieux avec la glotte ;

- la respiration " Bhramari" dite du bourdon.


Il s'agit d'une expérience personnelle qui peut être intense, elle doit donc tenir compte des capacités physiques et émotionnelles de chacun. Ainsi, les respirations "Bhastrika" et " Kapalapathi" sont à proscrire pour les femmes enceintes ou les sujets hypo ou hyper tendus.


Pratiquer le Pranayama de façon régulière permet à tout âge de développer sa capacité respiratoire et de calmer son mental.


Les techniques du Pranayama permettent à certaines professions de développer des aptitudes essentielles, ainsi par exemple :

- pour un avocat il est nécessaire d'apprendre à placer sa voix, à maîtriser ses émotions et le rythme de son discours pour défendre efficacement un dossier.

- pour des chanteurs, comédiens, musiciens ou danseurs, la respiration n'est pas seulement une donnée physiologique, elle donne la vie à une oeuvre et influe sur les émotions et les sensations. Lorsque la réflexion est intense, l’inspiration et l’expiration sont lentes. Quand le trac s’empare d'un artiste, la respiration peut être asphyxiée par l'anxiété avant d'être essoufflée par la joie.

- pour les plongeurs en apnée la maîtrise du souffle et du mental est un élément vital au sens propre du terme.


Au delà de la pratique physique, Maître B.K.S Iyengar assimilait le Pranayama à une prière. A l'inspire le divin entre en nous sous forme de souffle, à l'expire nous ajustons nos pensées et laissons notre être s'abandonner au divin avec le souffle. Nous pouvons placer l'essence de la vie dans ce processus d'exhalaison "comme on place des guirlandes de fleurs aux pieds d'une divinité" (" ref Sagesse et pratique du yoga"- Le Courrier du Livre-2009)


Le Pranayama nous permet de développer l'état d'esprit du yoga "Samtosha": le contentement.



12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout